Film: La 5e vague

La 5e vague film

Film : La 5e Vague, Rick Yancey.

 

Résumé : « Quatre vagues d’attaques, chacune plus mortelle que la précédente, ont décimé la presque totalité de la Terre. Terrifiée, se méfiant de tout, Cassie est en fuite et tente désespérément de sauver son jeune frère. Alors qu’elle se prépare à affronter la cinquième vague, aussi inévitable que fatale, elle va faire équipe avec un jeune homme qui pourrait bien représenter son dernier espoir – si toutefois elle peut lui faire confiance… ».

Bonjour à tous et à toutes !

Aujourd’hui, je vous parle de l’adaptation du roman de Rick Yancey, La 5e Vague, sur grand écran, par J Blakeson, avec Chloë Grace Moretz dans le rôle principal, que j’ai pu enfin aller voir (en VF, à mon grand désespoir ; aucun cinéma proche de chez moi ne projetait en VO…), en compagnie de Meuhriel !

Autant le dire, ce film est pour moi une grosse déception, malheureusement ! Et ce sera une chronique avec spoilers, qui seront signalés, parce que je veux absolument parler de tout!

Je vais commencer par les points positifs, trop peu nombreux, hélas. Le casting est bon. Chloë Grace Moretz est une bonne actrice (bien que la VF ne soit pas top du tout), et correspond bien à l’image que j’avais de Cassie. Pour le reste du casting, je ne suis pas déçue, ils sont comme je les imaginais, physiquement du moins. Les effets spéciaux sont très bons, bien sûr, ce n’est pas vraiment une petite production…

J’ai beaucoup apprécié les 10 premières minutes (c’est déjà ça…), c’est-à-dire l’explication des différentes vagues, en particulier le tremblement de terre et le tsunami. On a des images du désastre dans différents endroits du monde, et la caméra se fixe à plusieurs reprises sur des personnages, qu’on ne connaît pas, et qui n’ont en fait aucune importance dans l’histoire, mais cela permet de rendre la catastrophe plus réelle qu’en ne filmant que la destruction de monuments célèbres. Et c’est fini pour le positif…

Pour continuer sur la représentation des différentes vagues, j’ai été déçue par celle de la pandémie, qui m’a paru la plus horrible dans le roman, et qui n’est pas vraiment rendue ainsi à l’écran. On passe très vite sur les pertes, et surtout sur l’horreur de la maladie. Un autre point qui m’a déçue (et agacée) concerne la représentation des Autres à travers les lunettes spéciales à la base militaire ; c’est quelque chose de tout simple, mais non, le roman ne parle pas d’une bestiole qui s’accroche au cerveau ! Alors, cela rend peut-être mieux, plus choquant à l’écran, mais, pour moi, cela rend moins crédible le dénouement :

[SPOILER]

[SPOILER]

[SPOILER]

Si on ne voit qu’un halo vert, comment savoir réellement si quelque chose possède la personne ? C’est une question de confiance, uniquement, et cela fait partie, à mon sens, des indices laissés par l’auteur pour nous faire comprendre qui sont les ennemis !

[SPOILER]

[SPOILER]

[SPOILER]

Ce qui m’amène à un des points qui m’a le plus agacée: la révélation à Ben et son escouade. Ils comprennent à l’espace de 2 minutes tout le plan des Autres, sans jamais s’être posé la moindre question, et alors qu’ils sont supposés être embrigadés (Ringer exceptée, à la rigueur). Il n’y a aucune logique là-dedans, c’est beaucoup trop simplifié, à mon sens.

D’ailleurs, le roman entier a été simplifié, les personnages également. Cassie paraît beaucoup plus gentille, naïve que dans le roman, où elle est un modèle de courage. C’est surtout pour Ben que cela m’a marquée : c’est un personnage que j’ai beaucoup aimé dans le roman, car complexe. Ben est dévoré par la culpabilité envers sa sœur, il a été humilié, réduit à néant par leur entraîneur, et il parvient tout de même à continuer, et à se libérer de l’emprise que l’armée a voulu lui imposer. Or, dans le film, on ne nous parle pas de sa culpabilité, de son accession au rang de chef d’escouade ; il semble être plus un gamin paumé, qui parvient à s’intégrer dans un monde bien difficile, mais sans plus.

L’entraînement des enfants-soldats est également atténué. Cela reste choquant de voir des enfants de 5/6 ans armés, mais Rick Yancey nous décrivait un lavage de cerveau plus qu’un entraînement, pour transformer ces gamins en « argile », en machine à tuer. Bien sûr, ce devait être difficile de montrer cela en restant tout public, mais je trouve qu’on perd quelque chose.

En fait, le film passe sous silence des aspects essentiels à l’atmosphère de La 5e Vague et à l’histoire, pour ajouter des éléments romantiques, qui tendent à transformer le film en comédie romantique. Et c’est bien dommage. Alors, la scène dans le lac est très agréable à regarder, je le conçois, mais elle n’a rien à faire là. Le beau discours d’Evan sur l’amour n’est pas justifiable non plus, et rajoute une histoire d’amour à la Roméo et Juliette. Effectivement, cette histoire est présente dans le roman, mais elle est loin d’en être l’aspect principal !

Enfin, le moment « what the fuck » du film :

[SPOILER][SPOILER][SPOILER]

[SPOILER][SPOILER][SPOILER]

[SPOILER][SPOILER][SPOILER]

Evan a des pouvoirs ?? Je n’avais pas compris qu’il pouvait sauter et avait une force surhumaine ? Je me suis crue dans Twilight avec Edward qui sautait partout pendant une seconde ! Donc non, Evan n’a de pouvoirs magiques digne d’un vampire de Stephenie Meyer, il est « simplement » sur-entraîné et très doué au combat. Il me semble, en tout cas.

En conclusion, une déception pour ma part. Je n’irais pas voir la suite au cinéma, si elle sort (ce qui est très probable). En revanche, le tome 2 est déjà dans ma whish-list ! Le film reste sympathique, Meuhriel, qui n’a pas lu le roman, a beaucoup apprécié, mais je pense que lorsqu’on a lu et apprécié l’œuvre originale, et qu’on est pointilleux sur les adaptations (ce qui est carrément mon cas), on a du mal avec celle de La 5e Vague.

Sur ce, je vous souhaite de bonnes lectures, et je vous dis à bientôt !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s