Chronique: Chroniques lunaires, Cinder

Les Chroniques lunaires: Cinder, de Marissa Meyer.

chroniques lunaires, CINDER

Résumé : Les humains et les androïdes se pressent dans les rues bruyantes de la Nouvelle-Pékin. Une peste mortelle ravage la population. Depuis la lune, un peuple sans pitié observe la situation, en attendant de passer à l’attaque… Personne ne sait que le sort de la Terre ne dépend que d’une seule fille… Cinder est un cyborg, une mécanicienne très douée. Citoyenne de seconde classe, elle a un passé mystérieux, et vit avec ses désagréables belle-mère et belles-sœurs. Sa rencontre avec le prince Kai va la précipiter au cœur d’une lutte intergalactique. Partagée entre le devoir et la liberté, la loyauté et la trahison, elle doit découvrir les secrets de son passé, afin de protéger l’avenir de son monde.

Bonjour à toutes et à tous !
Les Chroniques lunaires… Et voici le premier coup de coeur de ce blog (tout neuf)!
Marissa Meyer propose une réécriture du conte de Cendrillon, à la sauce robotique ! Dans un univers futuriste, entre cyborgs et magie/bioélectricité, au top de l’originalité ! La plume est fluide, addictive.
Il y a beaucoup de mystères dans ce récit, et une révélation finale qui met l’eau à la bouche pour la suite.L’intrigue est très riche, avec des menaces multiples, tant pour Cinder, que pour Kai et le royaume: la peste, Levana, et cette révélation (que je tairais, bien sûr!).

L’héroïne, Cinder, est tellement éloignée du conte, attachante et débrouillarde; je l’ai bien aimé, en particulier son humour caractéristique, mais elle ne m’a pas absolument conquise. L’antagoniste, Levana, est plus que charismatique, sans une once d’humanité; on la déteste au premier abord tant elle est inhumaine de perfection. Le prince est adorable, sans que l’histoire d’amour (à venir?) ne prenne le pas sur l’intrigue principale, ce qui est plus qu’appréciable dans un roman Young Adult ! C’est un jeune homme courageux, franc, qui se retrouve sur le trône sans se sentir prêt, et au milieu de menaces terribles. On sent bien à quel point il est perdu, et cela le rend encore plus attachant.
J’ai adoré, en particulier l’originalité de la réécriture. On est tellement loin du conte original, mais l’auteur ne le perd jamais de vue ; on retrouve des petits éléments qui font sourire (la jolie robe, le pied perdu (oui oui, le pied, pas le soulier!)).
J’ai hâte de lire le tome 2, d’autant que j’en ai entendu beaucoup de bien (et j’attends avec impatience de rencontrer le fameux Loup…).
Dites-moi ce que vous en avez pensé !
A bientôt !

Ma note sur Livraddict : 18/20.

Publicités

3 commentaires sur « Chronique: Chroniques lunaires, Cinder »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s