Chronique: La 5e vague

La 5e vague, de Rick Yancey.

5e vague

Résumé: A l’aube de la 5e vague, sur une route déserte, Cassie tente d’échapper à des êtres qui ressemblent à s’y méprendre à des humains et qui écument la campagne, éliminant ceux qui croisent leur route. Bientôt, Cassie rencontre le séduisant Evan Walker. Il pourrait bien être son seul espoir de sauver son petit frère, à condition qu’il soit bien celui qu’il prétend. ©Electre 2016

Bonjour à toutes et à tous!
Ma deuxième chronique, youpi!
Après un livre sur la « préparation » de la fin du monde (Endgame, de James Frey), je commence un livre sur l’apocalypse en elle-même ! Et après, je compte relire le 1er tome de Divergent, donc post-apocalyptique. C’est rigolo.
Bref ! La 5e vague, de Rick Yancey, chez Robert Laffont, tout le monde connaît, tout le monde en parle, tout le monde adore. Je suis lente et en retard, je ne m’y mets que maintenant, et c’est mal. Mais j’aime beaucoup. Le style est agréable, on est dans la tête de l’héroïne, Cassie, qui a 16 ans, et ça se sent dans la narration, c’est donc très bien fait, et étonnement agréable. J’aime énormément le personnage de Cassie, une gamine, qui se retrouve plongée dans un chaos inimaginable, et qui se bat pour survivre et retrouver son frère. C’est une fille ordinaire, mais qui fait montre d’un courage exemplaire, et j’aime beaucoup. Bien sûr, elle a peur, mais elle surmonte ça, et franchement, qui n’aurais pas peur face à une invasion extra-terrestre de cet acabit ?
Evan est un personnage plutôt sympathique, touchant, mais que je n’ai personnellement pas trouvé si mystérieux. J’ai vite eu des soupçons et des doutes sur ce qu’il dissimule (évitons les spoilers !). J’ai trouvé que Ben était plus intéressant à observer, non dans sa relation avec Cassie, mais dans son évolution personnelle, dans la façon dont il réagit à l’invasion extra-terrestre et aux drames personnels.
L’invasion extra-terrestre m’a beaucoup, beaucoup rappelé Les Ames Vagabondes, de Stephenie Meyer, paru en 2008, ce que j’ai trouvé dommage ; on perd un peu d’originalité. Le thème reste très intéressant, et bien traité, avec une part de secrets agréable, mais… faciles à deviner. Pour conclure, La 5e vague est pour moi un roman Young Adult, pour un public adolescent, agréable à lire, bien ficelé. Je lirais la suite de cette trilogie avec plaisir : La mer infinie, paru en 2014, et La dernière étoile, qui est prévu pour mai 2016 aux Etats-Unis.
Prochainement, ma chronique sur l’adaptation cinématographique…
Merci d’avoir lu, et j’espère vos impressions sur La 5e Vague!

Ma note sur Livraddict: 16/20.

Publicités

5 commentaires sur « Chronique: La 5e vague »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s